Leadership

Attention ! Message à un pasteur qui s’adonne à la pornographie

Par Andy Naselli

Andy Naselli est professeur associé de Nouveau Testament et de théologie à « Bethlehem College & Seminary » à Minneapolis et un ancien de « Bethlehem Baptist Church ».
Article
09.25.2020

Pasteur, vous livrez-vous régulièrement à la pornographie tout en vous convaincant que, au fond, c’est normal ? [1] Si vous vous adonnez à la pornographie sans remords, alors vous avez peut-être ce que Paul appelle une conscience marquée au fer rouge (1 Tm 4.2).

Votre conscience est votre sens de ce que vous croyez être juste ou faux, et si votre conscience est tellement marquée au fer rouge que vous vous livrez à la pornographie, elle est tellement désensibilisée que (1) elle ne vous avertit plus de ne pas vous livrer à la pornographie et (2) elle ne vous accuse plus et ne vous condamne plus (et donc ne vous fait plus sentir coupable) après que vous vous soyez livré à la pornographie. [2]

Si cela vous décrit, alors vous êtes en danger. Voici huit motivations pour vous repentir.

  1. S’adonner à la pornographie vous enverra en enfer

Les personnes qui se livrent habituellement et sans se repentir à la pornographie iront en enfer (Mt 5.27-30). Une preuve que vous avez une foi authentique en Jésus est que vous combattez les désirs impurs. Se livrer à la pornographie est une forme d’immoralité sexuelle. Et les personnes sexuellement immorales n’hériteront pas du royaume de Dieu (1 Co 6.9-11). La colère de Dieu est contre les personnes sexuellement immorales (Eph 5.3-6). Oui, les chrétiens pèchent. Mais les chrétiens sont des pécheurs qui se repentent.

Si vous vous adonnez à la pornographie, alors votre cœur n’est pas pur. Et seuls ceux qui ont un cœur pur verront Dieu (Mt 5.8). J’essaie de vous effrayer – ou plus précisément, de vous faire craindre l’enfer. Il est primordial de tout faire afin que vous gagniez la bataille contre les désirs impurs. Cela en vaut la peine parce que se livrer à la pornographie vous enverra en enfer.

  1. Se livrer à la pornographie ne glorifie pas Dieu avec votre corps

« Glorifiez donc Dieu dans votre corps ». C’est ainsi que Paul conclut une section sur l’immoralité sexuelle (1 Co 6, 12-20). Dieu vous commande de le glorifier avec votre corps en ne commettant pas d’immoralité sexuelle.

Glorifier Dieu est une façon de ressentir, de penser et d’agir qui fait grand cas de Dieu. Elle montre que Dieu est suprêmement grand et bon. Elle démontre que Dieu est sage et satisfait à tous égards. Vous glorifiez Dieu avec votre corps physique lorsque vous l’utilisez comme Dieu l’entend. Lorsque vous vous adonnez à la pornographie, vous péchez contre Dieu lui-même parce que votre corps appartient à Dieu. Se livrer à la pornographie ne glorifie pas Dieu avec votre corps.

  1. Se livrer à la pornographie est un plaisir toxique et fugace

Moïse a choisi de ne pas « avoir momentanément la jouissance du péché » (He 11.24-26). Cela signifie que le péché peut être agréable, au moins pendant un certain temps. Mais ce plaisir est momentané.

Se livrer à la pornographie est immédiatement agréable, mais ce plaisir ne dure qu’un moment. Il vous laisse un sentiment de vide, d’insatisfaction, de soif de plus. C’est comme manger une pilule de poison enrobée de sucre. « Celui qui commet un adultère avec une femme manque de bon sens. Il veut se détruire lui-même, celui qui agit de cette manière » (Pr 6.32).

Ne désirez pas la pornographie ; désirez Dieu. Pour paraphraser John Piper, nous glorifions le plus Dieu quand il nous satisfait le plus. C’est pour cela que Dieu nous a créés. Les plaisirs de la pornographie sont vénéneux et temporaires ; les plaisirs de Dieu sont éternellement et infiniment satisfaisants.

  1. Se livrer à la pornographie, c’est gaspiller stupidement sa vie

Lorsque vous vous adonnez à la pornographie, vous perdez votre temps, votre énergie et parfois votre argent. Vous mutilez votre église parce que vous êtes comme Achan, aimant trompeusement votre péché au lieu de l’abandonner. Vous agissez comme ce que le livre des Proverbes appelle un fou. « Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez : ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages : rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas stupides, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur » (Eph 5.15-17).

  1. Se livrer à la pornographie, c’est trahir sa femme et ses enfants

Cela s’applique à vous si vous êtes marié ou si vous l’êtes un jour.

Lorsque vous vous adonnez à la pornographie, vous êtes infidèle à votre femme. Vous la trahissez. Vous commettez l’adultère à son égard. Vous la mettez en concurrence avec la base de données d’images coquines que vous convoitez.

Lorsque vous vous adonnez à la pornographie, vous faites du mal à vos enfants. Vous perdez votre autorité morale auprès de votre famille. Vos enfants en souffriront. Et si cela conduit au divorce, alors vos enfants souffriront encore plus.

  1. Se livrer à la pornographie vous empêche d’être ancien

Si vous vous adonnez à la pornographie, vous ne remplissez pas ces conditions pour être ancien :

  •   « irréprochable, fidèle à sa femme [ou « le mari d’une seule femme »], sobre, réfléchi, réglé dans sa conduite » (1 Tm 3.2)
  •   « fidèle à sa femme [ou « le mari d’une seule femme »] … ami du bien, réfléchi, juste, saint, maître de lui » (Tt 1.6, 8)

Un pasteur est un berger. Un berger conduit les brebis (Ps 23.1-3 ; 78.52). Et la manière la plus significative par laquelle les bergers conduisent les brebis est « en étant les modèles du troupeau » (1 P 5.1-3).

  1. Se livrer à la pornographie ruine votre esprit et votre conscience

Se livrer à la pornographie ruine votre façon de concevoir le sexe. Le sexe est un don de Dieu qui est exclusivement destiné à un homme et une femme qui se sont unis dans l’alliance du mariage. Le sexe est une idée de Dieu, et nous devrions le louer pour cela. La pornographie corrompt et pervertit le sexe. Si vous vous adonnez à la pornographie, vous penserez au sexe de manière perverse.

Se livrer à la pornographie ruine la façon dont vous pensez aux femmes. Les femmes sont des êtres humains que Dieu a créés à son image, et elles affichent magnifiquement la gloire de Dieu. Si vous désirez le corps des femmes, vous les considérerez comme des objets sexuels destinés à satisfaire vos désirs de péché plutôt que comme des porteuses de l’image de Dieu.

Se livrer à la pornographie ruine votre façon de penser. Elle reconfigure votre cerveau de façon destructrice. Elle ruine votre façon de penser et déforme ainsi vos émotions.

Par conséquent, se livrer à la pornographie ruine votre conscience. Votre conscience est votre conscience de ce que vous croyez être juste et faux. Lorsque vous vous adonnez à la pornographie, vous désensibilisez votre conscience parce que vous supprimez et faites taire votre conscience et vous rationalisez votre péché. En fin de compte, vous pouvez endommager votre conscience à tel point qu’elle ne vous condamne plus lorsque vous péchez.

  1. S’adonner à la pornographie, c’est participer à l’esclavage sexuel

La pornographie est à l’esclavage sexuel ce que l’essence est aux moteurs des véhicules à moteur. L’essence alimente les moteurs. La pornographie alimente la demande de prostitution et donc d’esclavage sexuel. Par conséquent, s’adonner à la pornographie à quelque degré que ce soit, c’est participer à l’esclavage sexuel. [3]

CONCLUSION

Pasteur, voilà huit motivations pour vous repentir si vous vous livrez à la pornographie sans remords. Tournez-vous vers Christ, la source de la liberté et du bonheur véritables [4].

Débarrassons-nous donc des œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme en plein jour, sans orgies ni ivrognerie, sans immoralité ni débauche, sans dispute ni jalousie. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ et ne vous préoccupez pas de votre nature propre pour satisfaire ses convoitises. (Rm 13.12-14)

 

NOTE DE L’AUTEUR : Cet article condense et met à jour Andrew David Naselli, « Seven Reasons You Should Not Indulge in Pornography », Themelios 41 (2016) : 473-83.

[1] Par pornographie, j’entends le fait de jouir de façon pécheresse du plaisir d’un contenu imprimé ou visuel qui décrit ou montre explicitement des parties du corps ou des activités sexuelles afin de stimuler des sentiments érotiques.

[2] Voir Andrew David Naselli et J. D. Crowley, Conscience: What It Is, How to Train It, and Loving Those Who Differ (Wheaton, IL: Crossway, 2016).

[3] Pour un argument plus détaillé, voir Andrew David Naselli, « When You Indulge in Pornography, You Participate in Sex Slavery », Journal for Biblical Manhood and Womanhood 20:2 (2015): 23-29.

[4] Pour savoir à quoi ressemble une vraie repentance, voir Heath Lambert, Finally Free: Fighting for Purity with the Power of Grace (Grand Rapids: Zondervan, 2013), 23-28, que Lambert développe dans les chapitres 2-6 (pp. 31-105).

 

Andy Naselli est professeur associé de Nouveau Testament et de théologie à « Bethlehem College & Seminary » à Minneapolis et un ancien de « Bethlehem Baptist Church ».

 

Cet article a été traduit par Timothée Davi. 

Cet article a été traduit et publié à l’origine par Revenir à l’Évangile, un ministère situé au Québec. Rendez-vous sur leur site Web pour trouver des ressources similaires.