Leadership

Passer d’une direction de diacres à une direction d’anciens

Par Phil Newton

Phil Newton est le pasteur principal de « South Woods Baptist Church » à Memphis, dans le Tennessee.
Article
01.16.2021

Quelque chose était inhabituel dans l’une des premières églises où j’ai été pasteur : deux diacres conduisaient l’assemblée. Hormis ces deux hommes, le fonctionnement était typiquement celui d’une église baptiste du milieu du 20ème siècle, avec huit diacres qui faisaient partie du Conseil et l’assemblée qui votait chaque décision affectant la vie de l’église lors d’assemblées générales mensuelles. En règle générale, les diacres étaient axés sur les locaux, les finances et les querelles qui pouvaient survenir occasionnellement.

Est-on ancien quel que soit le titre que l’on porte ?

Tant sur le fond que sur la forme, ces deux hommes assuraient véritablement la fonction d’anciens. Il leur manquait simplement le titre. Ils veillaient (Hé 13.17 ; Ac 20.28 ; 1 Pi 1.2), enseignaient la saine doctrine (Tit 1.9), supervisaient le troupeau spirituellement (1 Pi 5.2) et donnaient l’exemple d’une vie de fidélité chrétienne (1 P 5.3).

Je doute pourtant sérieusement que l’un ou l’autre se soit considéré comme ancien. Et c’est là précisément ce que cette église aurait dû voir. Au lieu de cela, elle a permuté des fonctions bibliques, qui sont importantes pour la santé de l’église, en considérant que des diacres pouvaient faire office d’anciens sans en avoir les qualifications, les dons et l’autorité nécessaires.

Ce problème aurait-il pu être réglé en changeant tout simplement le titre de diacre par celui d’ancien ? Certainement pas ! Même si deux hommes faisaient fonction d’anciens, les autres assuraient clairement un rôle de diacres (serviteurs de l’église) et, à l’occasion, des responsabilités, incombant normalement aux anciens, leur étaient échues.

Si l’assemblée est dirigée par des diacres, comment peut-elle évoluer et reconnaître que ces hommes sont qualifiés pour être anciens ? Tout d’abord, c’est à vous, pasteur, qu’il incombe d’affronter les obstacles qui entravent la mise en œuvre du modèle biblique dans votre assemblée.

Les obstacles qui empêchent la transition à la fonction d’ancien

1. L’assemblée n’a probablement pas compris ce que dit la Bible au sujet des anciens.

Quand vous évoluez pour reconnaître que des hommes sont qualifiés pour assurer la fonction d’anciens, vous demandez à l’assemblée de comprendre et d’appliquer une pratique biblique. Cela nécessite d’exposer patiemment les Écritures – et d’inviter l’assemblée, par petits groupes ou individuellement, à interpréter et appliquer la Parole de Dieu. Les objections au changement de direction tombent pour beaucoup dès que les chrétiens commencent à réfléchir de façon biblique.

2. Beaucoup d’églises se heurtent depuis longtemps à une forme lourde et complexe de congrégationalisme.

L’église que j’ai citée au début pratiquait davantage une micro-gestion congrégationaliste qu’un congrégationalisme sain et biblique. Rien n’était fait sans avoir été débattu auparavant lors de réunions fastidieuses d’où les gens repartaient blessés avec des egos meurtris. Modifier une telle mentalité demande encore une fois un enseignement constant, tiré du Nouveau Testament et des conceptions historiques du congrégationalisme. Cela implique éventuellement d’enseigner à l’église sa confession de foi (sous réserve qu’elle soit bonne), en examinant ce qu’elle dit des anciens et des diacres, en montrant comment le modèle congrégationaliste s’est développé dans votre contexte particulier. Une telle étude prépare le terrain pour exposer les grandes lignes d’une organisation biblique efficace dans l’assemblée.

3. Lors de la transition à une direction d’anciens, les diacres qui ne sont pas sélectionnés peuvent nourrir de la jalousie.

Ces jalousies peuvent dégénérer en de grosses divisions et réduire à néant toute chance de changement. Comment parer à cette éventualité ? En ayant une vue à long-terme de la direction diacres / anciens. Concentrez-vous sur les qualifications bibliques requises pour les diacres actuellement en poste (1 Ti 3.8-13), ce qui mettra immédiatement la barre plus haut. Cela réduira le nombre de candidats qualifiés pour servir en tant que diacres. Insistez également sur la distinction biblique qui existe entre ces deux ministères sur le plan des responsabilités. Si un homme n’aspire qu’au titre, alors il ne doit pas l’avoir. Définissez les attentes des diacres et des anciens afin que l’assemblée s’attende à leur mise en pratique biblique. Quelques-uns nourriront peut-être encore de la jalousie, mais l’église aura agi avec sagesse.

4. Aucun diacre n’est peut-être qualifié actuellement pour servir en tant qu’ancien.

Cela ne sera d’aucune aide de passer un diacre à un poste d’ancien en changeant son titre et en lui donnant plus de choses à faire. Il est préférable d’enseigner les diacres pour qu’ils puissent servir en tant qu’anciens. Commencez par reconnaître les hommes qui semblent être « au-dessus de tout reproche » (Tit 1.6). Aidez-les à développer une plus grande constance dans leur marche avec Christ.

Nourrissez-les de la Parole de Dieu et de la saine doctrine. Montrent-ils de l’amour pour la Parole de Dieu ? Peuvent-ils énoncer la saine doctrine ? Après une période d’échanges réguliers autour des Écritures, donnez-leur des occasions d’enseigner. Critiquez-les, encouragez les et évaluez-les. Sont-ils ouverts pour être d’abord enseignés, et désireux d’aider le corps de Christ à comprendre la Parole de Dieu ?

Emmenez-les avec vous lors de visites pastorales. Aiment-ils prendre soin du troupeau ? N’hésitez pas à admettre que certains sont naturellement faits pour être diacres. Mais d’autres peuvent montrer les qualités requises d’un ancien. Continuez à investir dans ces hommes. Donnez-leur des responsabilités pour conduire l’assemblée, de sorte que celle-ci puisse commencer à voir leur valeur en tant qu’anciens.

Assurer la transition

Au-delà de tous ces obstacles, il y a la transition effective. De quelle façon un pasteur peut-il assurer la transition des diacres à la fonction d’anciens en tant que chefs spirituels de l’assemblée ?

La vitesse tue

Comme l’indique l’autocollant « La vitesse tue », il en va de même pour une transition trop rapide. Tenter de le faire sans préparation adéquate risque de créer le chaos et d’engendrer la perte soudaine de votre ministère de pasteur !

Quel laps de temps faut-il avant d’effectuer cette transition ? Cela dépend, mais j’ai tendance à penser qu’un minimum de dix-huit mois à trois ans est nécessaire pour changer la direction de l’église. Pourquoi aussi longtemps ? Parce que la plupart des églises manquent d’éclairage biblique. Elles ont vécu avec leur propre structure sans l’avoir examiné à la lumière des Écritures, et vous venez leur demander de déraciner ce qui est profondément ancré.

Si vous voulez que cela change, vous devez enseigner avec patience ce que dit la Parole de la direction biblique d’une l’église tout en diversifiant vos approches. Quand vous êtes derrière le pupitre, en études bibliques, en petits groupes, en réunions d’hommes, face-à-face, etc. Un enseignement diffusé à petites doses est plus utile qu’un cours intensif. Mais ce qui est encore plus important que de changer de direction, c’est d’enseigner à l’assemblée à raisonner de façon biblique. Plus un pasteur apprendra l’assemblée à interpréter correctement les Écritures, mieux celle-ci comprendra ce que veut dire une direction biblique, et plus elle aspirera au changement. Et cela conduira à une transition beaucoup plus douce.

Être intentionnel

Soyez intentionnel. Donnez le temps à l’assemblée d’avoir une compréhension biblique de la direction de l’église. Peut-être que vous, pasteur, travaillez d’arrache-pied depuis des années sur cette question. Votre assemblée aura probablement besoin d’autant de temps, sinon plus. En effet, peu de gens réagissent bien à des nouveaux concepts qui leurs sont imposés.

Conclusion

Fixez-vous des objectifs, mais soyez patient. Enseignez, prêchez et priez jusqu’à ce que l’assemblée prenne plaisir à l’Évangile. À mesure qu’elle comprendra la nature et la mission de l’église, tirez-en les conclusions au niveau de la direction. J’ai bon espoir qu’avec le temps, l’assemblée réagira positivement à la Parole. À ce moment-là, mettez en place un plan d’action pour nommer des hommes qualifiés à la fonction d’anciens. Suivez ce qui est prescrit dans les documents constitutifs de l’assemblée et modifiez la direction afin que l’église reflète le modèle biblique. Tout au long de la transition, ayez soin de progresser avec humilité et patience pour la gloire de Christ et le bien de votre assemblée.

 


 

Cet article a été traduit et publié à l’origine par Revenir à l’Évangile, un ministère situé au Québec. Rendez-vous sur leur site Web pour trouver des ressources similaires.