Leadership

Que faire après avoir lu « La communauté irrésistible » ?

Par Jamie Dunlop

Jamie Dunlop est pasteur assistant à Capitol Hill Baptist Church à Washington, D.C.
Article
09.25.2020

De temps à autre, des pasteurs lisent « The Compelling Community: Where God’s Power Makes a Church Attractive » (trad. « La communauté irrésistible : Lorsque la puissance de Dieu rend une église attrayante »), puis nous demandent par où commencer pour mettre ses idées en pratique. Voici trois réflexions à prendre en considération :

  1. Faites un « audit du christianisme de nom » présent dans votre église.

The Compelling Community parle de la communauté « révélatrice de l’Évangile » dans une église de par le fait que les relations dans cette église témoignent de la puissance de l’Évangile parce qu’elles n’existeraient pas et ne pourraient pas exister en dehors de l’Évangile. L’ouvrage contraste cela avec la communauté « Évangile-plus », où la plupart des relations dans une église peuvent être expliquées par un point commun en plus de l’Évangile.

Le problème est que beaucoup d’entre nous ont construit leurs églises par le biais d’une communauté « Évangile-plus ». Nous avons utilisé bien d’autres choses que l’évangile pour attirer les gens dans nos églises : de superbes programmes, de la bonne musique, de superbes amitiés avec des gens comme eux, etc. Avec le temps, cette approche attirera à la fois les vrais chrétiens et les chrétiens de nom, c’est-à-dire ceux qui confondent leur affinité sincère pour certaines morales ou activités ou groupes sociaux avec une foi personnelle, sincère et repentante dans le Seigneur Jésus.

Posez-vous la question : de quelle manière votre église permet-elle aux chrétiens de nom d’exister allègrement dans un confort trompeur ?

  1. Ajustez vos pratiques en matière d’adhésion à l’église.

La vision de The Compelling Community est celle d’une communauté d’église qui est évidemment surnaturelle. Nous voulons des églises qui sont des flèches géantes et irréfutables pointant vers la puissance et la miséricorde du Dieu Tout-Puissant. Mais à moins que vos membres ne s’engagent les uns envers les autres d’une manière qui déconcerte le monde, votre communauté d’église finira par ressembler à n’importe quelle autre organisation à vocation civique. Puisque l’adhésion est une formalisation de cet engagement biblique, l’appartenance à ou le fait de devenir membre de votre église doit clarifier trois choses :

  •   Le processus pour devenir membre devrait préciser que l’adhésion est réservée à ceux qui font preuve de leur foi en Christ.
  •   Le processus pour devenir membre devrait clarifier l’engagement significatif que chaque chrétien doit prendre envers les autres chrétiens d’une église locale, avant même qu’ils ne connaissent bien ces personnes.
  •   Le processus pour devenir membre devrait clarifier la distinction entre ceux qui sont membres de l’église et ceux qui ne le sont pas (la ligne que Paul décrit entre ceux qui sont à l’intérieur/à l’extérieur de l’église dans 1 Corinthiens 5). En d’autres termes, la vie quotidienne d’un non-membre de votre église peut-elle ressembler à celle d’un membre ? Si c’est le cas, le fait d’être membre de l’église n’en dit pas beaucoup sur la puissance de l’évangile.
  1. Prêchez sur la beauté et la puissance de l’église locale.

Une application naturelle de presque tous les textes de l’Écriture est la gloire de l’église locale. Ce vers quoi l’Israël de l’Ancien Testament a pointé, ce que Jésus a parfaitement accompli, ce que l’église du Nouveau Testament a inauguré, c’est la nouvelle alliance du peuple de Dieu. Pourquoi Dieu aime-t-il autant l’église ? Parce que c’est sa gloire rendue visible. Encore aujourd’hui, l’église est l’endroit où l’on peut voir l’Évangile de nos propres yeux.

C’est pourquoi les chrétiens sont appelés à rejoindre des églises : pour qu’ensemble, nous puissions incarner la beauté, la puissance et la grâce de Dieu à travers l’Évangile. C’est cette vision de la gloire qui attirera les non-chrétiens vers la foi, et les chrétiens endormis vers le réveil, et les chrétiens en difficulté vers la persévérance. Est-ce cela qui motive votre congrégation ? Ou est-ce que beaucoup de vos bancs sont remplis de consommateurs, principalement intéressés par l’église en raison de l’ensemble des biens et services que vous offrez ? Montrez cette image glorieuse de l’église dans les Écritures. Après tout, Jésus a donné sa vie pour l’église, et il nous oblige à faire de même.

Une petite note en conclusion : disons que grâce à un ministère basé sur l’attraction, vous avez réussi à remplir vos bancs avec des chrétiens de nom qui, pendant des années, ont été rassurés dans leur consumérisme spirituel. Dans une certaine mesure, cela décrit probablement chaque église. Mais si cela s’est produit dans une large mesure, vous constaterez peut-être que si vous voulez vraiment construire une Compelling Community (trad. « Une communauté irrésistible »), vous devrez vous préparer à ce que certaines de ces chères âmes quittent votre église. Selon l’ampleur de ce problème, la rapidité avec laquelle vous apportez des changements et ce que l’Esprit de Dieu décide de faire, ce départ peut être petit ou important. Mais ce coût est faible comparé à l’autre côté de ce changement, qui est d’avoir une communauté d’église qui met visiblement en évidence la puissance de Dieu dans l’évangile, une communauté qui a un attrait surnaturel.

 

Jamie Dunlop est le pasteur assistant de « Capitol Hill Baptist Church » à Washington, D.C.

 

Cet article a été traduit par Timothée Davi. 

Cet article a été traduit et publié à l’origine par Revenir à l’Évangile, un ministère situé au Québec. Rendez-vous sur leur site Web pour trouver des ressources similaires.