Prédication textuelle

5 étapes pour trouver l’idée principale de n’importe quel passage de l’Écriture

Article
08.27.2013

« Comment puis-je trouver l’idée principale d’un texte biblique ? »

C’est une question que j’entends souvent de la part de leaders de groupes de maison ou d’étude biblique et de la part de leaders de groupe d’étudiants dans l’église où je sers. Et rien ne me rendrait plus heureux que de leur dire (et de vous dire) que j’ai une formule magique qui les mènera de leur texte à son idée principale, ou mieux encore, à son application.

Je n’ai pas cette formule magique. Cependant, je pense qu’il y a une poignée de choses que vous pouvez essayer de trouver dans votre texte – indépendamment d’où vous vous trouvez dans la Bible – qui vous aideront à trouver l’idée principale.

  1.    Structure et emphase

Premièrement, considérez la structure et l’emphase du passage. J’aime commencer par la structure, ou la manière par laquelle mon passage se décompose en différentes sections de versets qui fonctionnent ensemble.

Bien sûr, la manière par laquelle nous trouvons la structure dépendra quelque peu du type de texte. Si je me concentre sur un récit, l’intrigue et les personnages seront utiles. Je chercherais la mise en place, le point culminant, et la résolution du récit. Si j’examine un discours ou une lettre, je chercherais un flux d’idées doté d’un argument logique. Si je porte mon attention sur de la poésie, j’essayerais d’identifier les différentes strophes et commencerais à les résumer.

Et peu importe la section de la Bible dans laquelle je me trouve, je cherche toujours, toujours des mots ou idées répétés. Une traduction littérale vous aidera à ce niveau. La question diagnostique que j’aime utiliser est : « Comment est-ce que l’auteur a organisé ce passage ? » Et une fois que j’ai commencé à esquisser une structure, je me demande quelle emphase est mise en évidence par cette dernière.

  1.    Contexte

Deuxièmement, considérez le contexte. Aucun passage de la Bible n’existe seul. Plutôt, chaque texte fait partie d’un argument, histoire ou collection de passages qui a été volontairement arrangé d’une certaine façon par l’auteur.

Ce qui vient avant et après mon passage est important et m’aidera à comprendre ce qu’il y a dans mon passage. Réaliser le sujet que l’auteur aborde peut aider. Discerner une section plus large dans mon livre peut aider également. Cela pourrait apporter une correction utile à quelque chose que j’aurais mal interprété dans mon passage. Cela pourrait même m’aider à comprendre la situation historique du public cible du livre.

Le contexte est clef. Et ma question diagnostique est : « Pourquoi est-ce que l’auteur a placé ce passage ici, à ce moment-là du livre ? »

  1.    Thème du livre

Étant donné ce que je viens juste de mentionner par rapport au contexte, il est logique de faire un zoom arrière et de se poser des questions par rapport au livre. Quelle est l’intention de l’auteur de ce livre ?

Bien sûr, vraiment comprendre le thème d’un livre entier demande du travail. Néanmoins, je pense que c’est une étape importante que de se demander : « Comment mon passage – et particulièrement l’emphase que j’ai trouvée dans la structure – se rattache-t-il à ce plus grand thème de l’ensemble du livre ? »

  1.    Réflexion théologique

En Luc 24:13-49, Jésus enseigne que l’ensemble de l’Écriture pointe à sa mort et à sa résurrection et que les résultats de cet évangile sont la repentance et le pardon des péchés. Sans comprendre cela, nous courons le risque d’interpréter un passage seulement de façon moralisatrice ou séparée d’une manière ou d’une autre de l’Évangile.

Donc, il est important d’utiliser tous les outils de la théologie (notamment de la théologie biblique) afin de se demander : « Comment mon passage se rapporte-t-il à l’évangile ? » Bien sûr, il y a de nombreuses façons de faire ça mal. Ainsi, il est important de faire des connexions légitimes entre notre texte et l’évangile.

  1.    Synthèse

Une fois que vous avez terminé de travailler sur la structure, le contexte, le thème du livre et la théologie, il est temps de commencer à synthétiser.  Que vous appeliez ça le point principal, le thème du passage ou l’idée principale, il est important d’entreprendre cette dernière étape. La question que j’aime me poser est la suivante : « Qu’est-ce que l’auteur essaie d’enseigner à son public cible ? » Que dit-il ? Quelle est son idée principale ?

Ne vous méprenez pas : ce n’est pas un exercice facile. Pour moi, cela représente une heure ou deux de préparation pour un groupe de maison – et probablement 12 heures de préparation pour une prédication ! Cependant, peu importe le temps que vous avez, je pense qu’il est utile de travailler de cette façon.

Bien sûr, une fois que vous avez discerné l’idée principale, vous avez encore besoin de penser à une application pratique. Toutefois, en ce qui concerne le travail sur le texte, c’est là que je commence :

  1. Comment est-ce que l’auteur a organisé ce passage ?
  2. Pourquoi est-ce que l’auteur a placé ce passage ici, à ce moment-là du livre ?
  3. Comment mon passage se rattache-t-il au thème de l’ensemble du livre ?
  4. Comment mon passage se rapporte-t-il à l’évangile ?
  5. Qu’est-ce que l’auteur essaie d’enseigner à son public cible ?

Pour en savoir plus sur ce processus, voir le livre de David Helm Expositional Preaching: How We Speak God’s Word Today [une traduction française existe : La prédication textuelle : Comment bien communiquer la Parole de Dieu aujourd’hui] (Crossway, April 2014).

 

Cet article a été traduit par Timothée Davi.

Cet article a été traduit et publié à l’origine par Revenir à l’Évangile, un ministère situé au Québec. Rendez-vous sur leur site Web pour trouver des ressources similaires.